AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 NOAH → why so serious ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mr. Fluff's Bitch
avatar
Noah Beckett

Age : vingt-deux ans (9/12)
Métier : Étudiant en génie électrique qui fait tout sauf se concentrer sur ses études. Travaille à temps partiel au Brighton Pier en tant que préposé à la billetterie. Sinon, c'est un cascadeur non-professionnel qui fait des cascades débiles avec ses potes et les postes sur youtube.
Statut civil : Célibataire qui préfère passer la nuit avec une fille différente que d'assumer ce qu'il ressent pour une jolie brunette.
Selfie :
Messages : 268
Quartier : Petit appart à Kemptown avec Autumn. Il était censé être avec Dallas, mais sa copine semble prendre une place plus importante dans sa vie. Le connard.
Plaisir coupable : L'alcool.
Pseudo : Mrs. Chaplin
Avatar : Nick Jonas
Crédit : Ava (mrs.chaplin) & gif (tumblr)
Disponibilité RP : My body is ready (a)

MessageSujet: NOAH → why so serious ?   Sam 7 Oct - 6:31


Noah Beckett
feat nick jonas | tumblr.

Nom complet: Noah-Xavier Beckett. Prénom composé qu'il n'aime pas. Bien que les deux prénom soient cool, ils le sont moins ensemble. Du coup, Noah suffit. Short and sweet. Âge, date et lieu de naissance: Vingt-et-un ans, bientôt vingt-deux. Il est né le 9 décembre 1995, ici-même, à Brighton. Origines : British all the way. Enfin, peut-être qu'en regardant un peu plus haut dans son arbre généalogique, il a d'autres origines, mais il ne s'est jamais vraiment posé la question. Ça ne changera rien à sa vie. À Brighton depuis? : Toujours. Métier/Occupation: Étudiant à génie électrique. Il a choisi de poursuivre ses études pour montrer à son père qu'il peut faire quelque chose de sa vie, mais l'envie n'y est pas réellement. Loin d'être l'étudiant modèle. Il est aussi préposé à la billetterie du Brighton Pier. Statut civil: Célibataire qui ne s'attache pas. Faux. Il s'attache, mais il a trop de fierté pour l'avouer. Puis la vie de bachelor est beaucoup plus cool, non ? Orientation Sexuelle: Les femmes, que les femmes. Plaisir coupable: L'alcool. Il abuse un peu trop, mais ne modère pas pour autant. Il n'a toujours pas de troubles hépatiques, why stop ? Plus grande qualité: Sa fidélité en amitié. Il se dévoue pour ses amis et tient à sa relation avec ceux-ci. Plus grand défaut: Son impulsivité. Ses décisions se font souvent sur le vif, sans réflexion, sans vraiment songé aux conséquences. Groupe: Life's a wave. Scénario, pré-lien ou inventé ?: Inventé. Avatar: Nick Jonas.


all these little things

1. Provient d’une famille très aisée. Son père est propriétaire de plusieurs immeuble commerciale à Brighton et sa mère a son propre cabinet de dentiste. Il n’a donc manqué de rien durant sa jeunesse. Cependant, l’argent ne fait pas le bonheur. Son père est axé sur le succès de la famille Beckett, il tient à ce que ses enfants soient parfait – chose que ne veut pas être Noah et que son père lui a toujours reproché. 2. Noah est l’enfant du milieu, le mouton noir. Son aîné est le prodige, la plus jeune est le bébé. Lui ne sait pas où est sa place. C’est le rebelle. Celui qui se met toujours dans la merde et qui met en péril la réputation de la famille. Du moins, c’est ce que dis son père. 3. Il entretient une relation tendue avec son aîné. Il est trop fier pour l’avouer, mais il ressent de la jalousie envers ce dernier. C’est lui qui a toute l’attention de ses proches, ça l’énerve. Tandis qu’avec la plus jeune, ils partagent un lien plus fusionnel. 4. Noah n’aime pas se prendre au sérieux. Il vit la vie comme elle vient et ne pense pas trop au futur. Il profite, c’est tout. Par contre, il lui arrive d’abuser un peu trop… En effet, depuis qu’il est à l’université, il a passé plus de temps dans les fêtes étudiantes qu’à l’université. 5. Amical et bavard, il est connu de tout le monde – que ce soit bon ou mauvais. Par contre, malgré le fait qu’il connaisse beaucoup de personne, il n’a pas beaucoup d’amis proche. À vrai dire, il est plutôt méfiant en relation et ne donne pas sa confiance à tout le monde. Ses deux amis les plus proches sont Autumn et Dallas. Bon, avec Dallas, ça n’a pas toujours été rose, mais depuis le temps qu’ils se connaissent, il est toujours là pour le jeune Walsh. 6. Niveau amoureux, Noah n’est tombé amoureux qu’une fois. Et encore, amoureux est un grand mot. Il s’agit de Autumn, mais elle ne l’a jamais su. À vrai dire, Noah ne s’est jamais attardé sur les sentiments qu’il semble éprouver pour la belle brune depuis le lycée. De toute façon, il sait parfaitement que s’ils se mettent ensemble, ça risque d’être un désastre. Puis, bon, ils leur arrivent souvent de prétendre être un couple, il peut en profiter un peu. Sinon, il préfère se concentrer sur les relations d'une nuit. Beaucoup moins compliqué, pas de prise de temps. À moins de tomber sur une folle, ce qui n'est pas rare. 7. Adepte de l’aventure, il cherche toujours à faire de nouvelles activités aussi folles l’une que l’autres. Il cherche à vivre des émotions fortes. Avec une bande de potes, ils s’amusent à se filmer faire des cascade et du parkour un peu partout dans la ville. Ensuite, il les poste sur Youtube. Parfois, ils tentent de faire des vidéos à la Jackass, parce que Jackass, c’est la vie ! 8. Certains qualifient Noah comme était un « douchbag », comme le disent les jeunes de nos jours. Bah ouais, il passe son temps au gym et à se la jouer beau gosse avec les filles, on a droit de dire ça de lui. Lui, il trouve ça drôle. Il s’en fout un peu de ce qu’on peut penser de lui. Tant qu’on ne l’attaque pas personnellement. 9. Des rêves ? Honnêtement, il bug encore à cette question. Il ne sait pas du tout ce qu’il veut faire de sa vie. Il est tout simplement allé à l’université pour prouver à son père qu’il peut faire quelque chose de sa vie. Plus jeune, il voulait devenir policier, mais après toutes ses rencontres avec des officiers, il a laissé tomber l’idée. Il veut voyager, voir le monde, rencontrer des gens, apprendre de nouvelles cultures. 10. Noah n’aime pas les animaux de compagnie. Oui, c’est dramatique. Mais il y a une histoire derrière tout ça. Ses parents avaient un chat et ce dernier ne cessait de vouloir lui arracher la main à coup de griffe et venait vomir dans son lit au moins trois fois par semaine. Il a give up sur les animaux. Sauf que Autumn l’a supplié d’adopté le chat errant qui tournait autour de leur immeuble. Comment dire non à Autumn ? Il n’en était pas trop ravi et a bien mis au clair qu’il n’allait pas s’en occuper. Ce qu’il ne dit pas, par contre, c’est que lorsqu’elle n’est pas là, il traite le chat comme un roi.


what about you ?
Pseudo/Prénom: Pascale aka Mrs.Chaplin (encore, oui). Âge: écrire ici. Pays/Région: Au pays des caribous, tout près du grand méchant loup à la touffe blonde. Comment es-tu arrivé ici ?: Pas la tentation. Une petite blague pourrie ?: Comment fait-on pour noyer une blonde ? On met un miroir au fond de la piscine. And the Oscar goes to... Petit plus: Love on you !  
Code:
[color=#C5DFEB][b]nick jonas[/b][/color] → [i]noah beckett[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr. Fluff's Bitch
avatar
Noah Beckett

Age : vingt-deux ans (9/12)
Métier : Étudiant en génie électrique qui fait tout sauf se concentrer sur ses études. Travaille à temps partiel au Brighton Pier en tant que préposé à la billetterie. Sinon, c'est un cascadeur non-professionnel qui fait des cascades débiles avec ses potes et les postes sur youtube.
Statut civil : Célibataire qui préfère passer la nuit avec une fille différente que d'assumer ce qu'il ressent pour une jolie brunette.
Selfie :
Messages : 268
Quartier : Petit appart à Kemptown avec Autumn. Il était censé être avec Dallas, mais sa copine semble prendre une place plus importante dans sa vie. Le connard.
Plaisir coupable : L'alcool.
Pseudo : Mrs. Chaplin
Avatar : Nick Jonas
Crédit : Ava (mrs.chaplin) & gif (tumblr)
Disponibilité RP : My body is ready (a)

MessageSujet: Re: NOAH → why so serious ?   Sam 7 Oct - 6:31

Une grosse branche d’arbre, trouvée dans la cour du lycée, en main, je la cogne contre tout objet que je croise alors que Willow me raconte sa journée et ce que Jessica a fait en cours. Elle me fait rire. Les filles en général me font rire en fait. Toujours en train de hate entre elles. De mon côté, j’appuie ce qu’elle dit et l’encourage à continuer en riant et lâchant quelques commentaires pour me moquer aussi. Méchant et gratuit, car je n’ai aucune raison de ne pas l’aimer. Mais bon, c’est toujours drôle de partir dans des délires sur notre camarade de classe. Bref, la conversation sur cette dernière se termine, laissant un petit silence s’installer. Sa maison est à deux coins de rue, j'hésite à lui demander de venir chez moi. Sauf marcher ensemble après le lycée pour retourner à la maison, on se voyait toujours en tant que trio. Dallas, elle et moi. Quand une personne manquait, c’était bizarre. Pas de malaise, mais on était un trio quoi. Du coup, si je lui demande de passer du temps avec moi, sans notre cher Dallas, elle risque de croire que j’ai un intérêt pour elle. Ce qui est le cas… Alors, j’opte pour la subtilité. « T’as quelque chose de prévu ce soir ? » J’agis de façon indifférente, comme si sa réponse ne m’intéressait pas. Sa réponse, je ne m’y attendais pas. Un « oui » ou un « non ». Une sortie avec des filles, des devoirs, peu importe. Mais pas ça. « Je passe la soirée avec Dale. » J’arque les sourcils, surpris. Ah. Ok. Cool. Ils sont amis, ils peuvent trainer ensemble s’ils le veulent. « Je crois que c’est une date. » Je m’arrête au milieu du trottoir, mes sourcils froncent. Wait, what ? En fait, non. D’où Dallas demande Willow en date ? Il sait que je suis intéressé et que je tente de la demander en date depuis un moment. Bon, c’est ma faute, je prends un peu trop mon temps, mais quand même. C’est mon meilleur ami, il doit respecter mon dibs. Je ne sais pas ce qui me frustre le plus : que Dale ait osé faire les premiers pas ou le petit sourire accroché aux lèvres de Willow. « Cache ta joie. » Je sors de mes pensées et la regarde. Un petit – faux – sourire vient se glisser au coin de mes lèvres. « Ah non, je suis juste surpris, c’est tout. J’pensais pas qu’il était intéressé. » Mais il sait très bien que je le suis. Le connard. « Je croyais qu’il t’en avait parlé. » Ouais, non, il ne l’a pas fait. Mon meilleur ami, tout le monde ! Faut pas se demander pourquoi. Il sait très bien que je n’allais pas en être ravi. Beaucoup plus simple que Willow me l’apprenne. Comme ça, je dois faire comme si je suis cool avec tout ça. Une question me brûle les lèvres et j’hésite quelques secondes avant de la poser. « Et toi ? T’en penses quoi ? » Elle hausse les épaules, son petit sourire toujours collé au visage. « On verra. » Bon bah, Noah, t’as manqué ta chance. T’es tellement con. Willow est belle et cool, impossible qu’elle reste libre. Mais bon, j’aurais préféré quelqu’un d’autre que mon meilleur ami.

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

« J’suis dans la merde. » Je lâche, assis sur un banc au commissariat avec Dallas. Ce dernier rigole et je fais de même. Pas que ce soit drôle, mais pour être honnête, je n’ai toujours pas dégrisé et en ce moment, je suis facile à faire rire. Après une heure à ne rien foutre, ma tête tourne encore légèrement et la situation me fait rire. Mon père est en route, j’anticipe déjà sa réaction. Vu l’heure et la situation, si mon père est violent, c’est aujourd’hui que je vais le découvrir. Pourquoi on est là, bourrés ? On n’a que seize ans, on ne devrait pas être là dans cet état. Eh bien, avec Dallas et moi, il n’y a rien de surprenant. De faux permis de conduire, une soirée en boîte, un peu d’alcool, un mec chiant et nous voilà sorti du bar par les autorités. Un moment mémorable, pour nous. Je vois mon père apparaître entre les portes d’entrées et à voir sa gueule, je ne m’étais pas trompé. Il est fâché. Oups. Honnêtement, je m’en fous. De toute façon, peu importe ce que je fais, il n’est jamais content. À quoi bon faire des efforts ? Beaucoup plus drôle de faire le contraire, non ? « Bonjour, Monsieur Beckett ! » dit Dallas d’un ton faussement enthousiasme, qui me retire un rire. Il est con, roh ! Mon père n’y donne aucune attention, son regard noir est rivé sur moi. « On part. Allez, dépêche. » Sur ce, il tourne les talons et se dirige vers la sortie. J’aurais bien pu rigoler un peu et rester assis, mais ce n’est pas le moment. Il est vraiment fâché et si je fais encore le con, je risque de devenir sans abris. Je me lève et me tourne vers Dallas avant de suivre le paternel. On se souri, on se dit nos au revoir de la soirée et on fait notre célèbre poignée de mains, parce qu’on est cool ok. Et hop, je suis mon vieux qui a déjà quitté le commissariat.

Dans la voiture, c’est silence. La tête de mon père est rivée vers la route, ne prend même pas la peine de me regarder de temps à autre. La mienne, elle est appuyée contre la fenêtre. Bon, je n’étais pas fatigué, mais là, mes yeux commencent à se fermer doucement. « Qu’est-ce qu’on va faire de toi, Noah ? » Oh. Pas le temps de dormir. Je tourne légèrement les yeux vers lui, il regarde toujours devant. Je hausse les épaules, n’ayant rien à répondre à sa question. De toute façon, peu importe ce que je vais dire, ça ne lui suffira pas. « Rien. Je suis une cause perdue. » Du moins, pour lui je dois l’être. Il agit toujours comme si j’étais celui qui avait besoin d’aide. À vrai dire, c’est ça, mais bon. Il n’accepte pas le fait qu’un de ses enfants soient aussi « débile ».

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Première année universitaire. Ce n’est pas rien. Mon père avait tort, je ne suis pas aussi perdue comme cause. Je n’ai jamais voulu prouver à mon père que j’étais quelqu’un d’autre et, surtout, aussi bien que mon aîné. Par contre, mon inscription à l’université s’est fait sur un coup d’impulsion pour lui prouver que je peux accomplir un truc bien. Depuis, il est plus cool avec moi. Comme s’il avait enfin espoir. Ça me fait drôle et même si je ne veux pas l’avouer, j’en suis ravi d’avoir un peu d’attention positive de sa part. Ça ne risque pas de durer, mais sait-on jamais. Autant en profiter pendant ça passe. Bref, deuxième cours de la journée, je m’assois sur un banc au milieu de la classe. Je regarde les gars rentrer en espérant voir une tête familière, mais non. Par contre, une fille fait son entrée et vient s’assoir à côté de moi. Je la regarde. Elle est jolie. Mais pendant un instant, je me demande si elle ne s’est pas trompée de cours. « Salut. Moi c’est Noah. » Je lui souris, elle fait de même. « Malia. » Elle retourne ses yeux vers l’avant de la classe. « Je ne pensais pas voir une fille dans ce cours. » Je lâche suivi d’un léger rire. Non, je ne me moque pas, je suis tout simplement surpris. « Qu’est-ce que tu veux dire par-là ? » Elle semble offensée par ce que j’ai dit. Elle me dévisage légèrement. Bah voyons. « Que je ne pensais pas voir une fille dans ce cours ? » Je répète ce que j’ai dit, plus lentement. Je ne vois pas c’est quoi le problème à vrai dire. « Oui, j’avais compris ça. Mais pourquoi ? Tu crois que les filles ne sont pas faites pour ce cours. » J’arque les sourcils. Euh, non, ce n’est pas ce que j’ai dit. J’échappe un rire léger, parce que bon, sa réaction me fait rire pour une chose que j’ai « supposément » insinuée. Ne me dites pas que j’ai affaire à la féministe de l’université. « Non. Pas vraiment. Je dis juste que les filles ne s’inscrivent pas dans ce genre de programme habituellement. » Calm down girl. Je ne suis pas la pour rabaisser les femmes, juste souligner les faits. Si elle regardait autour, elle comprendrait mon point de vue. C’est la seule fille de la classe. « Et bien, désolé de te décevoir Noah, mais les femmes sont capables de plus que d'être de simples secrétaires ou infirmières. » Je lève les mains, innocemment. Okay, je vais la laisser dans son petit débat, je n’ai pas de temps à perdre à défendre ce que je n'ai pas dit. L’année commence bien. Deuxième cours de la session et je me fais déjà une amie. Ou pas. Elle reste divertissante. Pas comme je l’aurais voulu, mais c’est mieux que rien. Le prof commence le cours, mes yeux dérivent vers ma voisine qui écoute attentivement et un petit sourire amusé se forme au coin de mes lèvres.

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Mes parents sont partis pour le weekend. PARTY ! C’est cliché, mais c’est ainsi. L’occasion est là, alors why not ? Ma petite sœur est là, mais je sais qu’elle ne va rien dire. Enfin. À une exception : Qu’elle puisse participer à la fête. J’ai accepté, si elle accepte de faire gaffe et de ne pas abuser. Disons que je n’ai pas envie de passer la soirée à la babysitter. Mais aussi parce que c’est ma petite sœur quoi. Je sais ce que les mecs font à ce genre de soirée. La soirée est commencée depuis une bonne heure, la maison est bien remplie. Beaucoup d’inconnus, mais who cares ? Par contre, il y a une personne qui est présente et honnêtement, c’est bien la dernière personne que je pensais voir. « Eh bien, regardez qui voilà. Tu t’es trompée d’adresse ou quoi ? » Malia se tourne vers moi, elle a un mince sourire amusé et lève yeux au ciel, comme elle le fait dès que j’ouvre la bouche. Eh oui, Malia m’a souri, vous en êtes tous témoin. We came a long way guys. Faut remercier M. Jefferson de nous avoir mis jumeler ensemble pour chaque projet durant notre première année. Grâce à lui, je suis passé du gars sexiste et macho à macho, seulement. Depuis, on est de bons amis. « Bonsoir à toi aussi, Noah. C’est toujours un plaisir. Et malheureusement, je suis venue ici de mon propre gré. » Je réponds à son sourire. Je l’aime bien Malia, elle me fait rire avec ses commentaires. Mais bon, on ne la voit jamais dans les fêtes, toujours trop occupé par ses études, d'où ma surprise. « Ça donne l’occasion de célébrer ton départ. » « Avoue, t’as hâte. » Suite à son commentaire, je joue le jeu en ne répondant pas. Elle vient me donner un petit coup dans les côtes. Je ris. « Mais non, mais non. Honnêtement, je ne sais pas ce que je vais faire sans toi. Je pense même qu’après ton départ, je vais tout de suite aller me noyer dans la mer. » « T’es con. » « C’est ce qu’on dit. » Le reste de la soirée, je l’ai passé avec elle, à discuter sur le divan. De l'année qu'elle va passer au Japon, du futur, de conneries. De tout en fait. Pas le genre de discussions que j’ai normalement avec une fille dans une fête. Mais bon, Malia n’est pas comme les autres apparemment. On enchaîne quelques verres, mais on n’est pas bourré. Bien, mais pas bourré. Puis, je ne sais pas trop ce qui lui prend, mais ses lèvres viennent se poser contre les miennes. Sur le coup, je suis surpris, mais j’y réponds. De toute façon, si ce n’est pas elle, ça en serait une autre. On se sépare après un moment, je m’apprête à lui proposer de continuer à l’étage, mais on vient nous interrompre. « No’ ! Faut trop que tu viennes voir ça ! » Je lui lance un regard, de nous laisser tranquille. Enfin, tranquille est un grand mot vu tous les gens qui nous entoure. « Pas maintenant, Jake. » « Non, mais ta sœur vient de vomir partout sur Mike. C’était trop bien. » Sœur. Vomir. Mike. Je fronce les sourcils. Qu’est-ce que Mike faisait avec ma sœur ? Ce con. Je me tourne vers Malia. « Ne bouge pas. Je dois juste aller m’occuper de ça et je reviens. » Je vais retrouver ma sœur, qui semble dans un sale état. J’engueule Mike de l’avoir encouragé. Jake aussi. Eux rigolent, pas moi. Je raccompagne ma sœur à sa chambre, elle ne veut pas coopérer alors ça prend une bonne heure. Bref, je retourne en bas, Malia n’est plus où je l’avais laissé. Je regarde un peu partout dans la maison, mais elle n’est nulle part en vue. Et ce fut la dernière fois que je l'ai vu. Trois jours plus tard, elle était dans l'avion en direction du Japon. 

_________________
    noah beckett ◇ that party last night was awfully crazy. i wish we taped it. i danced my ass off and had this one girl completely naked. drink my beer and smoke my weed but my good friends is all i need. Pass out at three, wake up at ten, go out to eat then do it again. crédit endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corgilicious
avatar
Autumn Wells

Age : La majorité internationale.
Métier : Barista, comme tous les milléniaux sans études qui cherchent à travailler un peu. Enfin, ça c'est ce que je dis pour justifier la rentrée d'argent dans mon compte, parce que t'auras beau parcourir tous les cafés de la ville tu ne me verras jamais derrière le comptoir avec un joli tablier.
Statut civil : Célibataire don't care.
Selfie :
Messages : 233
Quartier : Petit appart avec Noah à Kemptown. Je n'y suis que quelques soirs par semaine, préférant découcher quand c'est possible. Je me sens toujours mal de laisser Gus seul, mais bon. Noah ne l'avouera jamais, mais je sais qu'il l'adore notre p'tite (énorme) boule de poil.
Plaisir coupable : toi.
Info en vrac : Mon vrai prénom est Zoey, mais outre ma mère personne ne l'utilise. Pourquoi Autumn alors ? C'est de saison. - J'ai probablement déjà volé un truc chez toi. - Tu ne peux pas me dire non. - Menteuse pathologique avec un bon charisme, tu ne sauras jamais si je dis la vérité.

Pseudo : lenaira (aria)
Avatar : dua lipa
Crédit : balaclava (avatar), astra (signature)

MessageSujet: Re: NOAH → why so serious ?   Lun 16 Oct - 22:54

loulou :l:

_________________
zoey Just be careful, love ain't simple. Promise me no promises
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: NOAH → why so serious ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
NOAH → why so serious ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» vends noah's ark nes pal b complet
» [FS] Arcade/home - DDP Doj - OR2 - Vasara - Radilgy Noah NOS
» Chicago Bulls ... are back to business
» My Head Is A Prison And Nobody Visits ♣♣ A. Noah Henderson
» Noah, le snob de service.[validé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bright Lights ::  :: Mr. Fluff will see you now :: Fiches validées-
Sauter vers: