AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler l'essentiel [Lola]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Corgi adoré
avatar
Damien Orseman

Age : 33 ans
Métier : Professeur d'arts martiaux
Statut civil : Célibataire
Selfie :
Messages : 102
Quartier : Preston Park
Plaisir coupable : J'avoue tout : le chocolat
Info en vrac : Allons à l'essentiel : pour soigner ma mère et payer le loyer et autres charges, j'ai été dans ma jeunesse dealeur de drogues - auxquelles je n'ai pratiquement jamais touché. J'ai fais trois ans de prison, et, à la sortie, ai ouvert mon propre dojo où je donne des cours de Karaté et de Viet Vo Dao. J'exerce à présent depuis plus de quatre ans, et mène une vie des plus saines avec mes deux petits chiens. Ma vie sociale est très riche, mais j'essaie surtout depuis quelques temps de trouver l'amour avec un grand A pour combler ce vide affectif que je ressens. J'ai beau être très entouré, je suis toujours en manque d'affection !
Avatar : Nick Bateman
Crédit : Moi-même
Disponibilité RP : Disponible

MessageSujet: La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler l'essentiel [Lola]   Lun 27 Nov - 18:57

La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler l'essentiel.
Lola & Damien

Aujourd’hui avait été une journée chargée. Peut-être était-ce dû à l’approche des fêtes de fin d’année : les abonnés anticipaient déjà sur les kilos qu’ils allaient prendre autour d’un pudding ou de bûches de Noël, ainsi que de grands fûts de champagne. Personnellement, cette fête n’était pas celle qui me plaisait le plus. Je la passais constamment chez ma mère, qui oubliait toujours qu’elle avait un fils à cause de sa foutue maladie d’Alzheimer. Je m’évertuais à la pousser à m’aider à préparer le sapin puis, pendant qu’elle le décorait, j’entamais la cuisine de ce repas festif que l’on fêtait à trois, avec son aide à domicile très agréable qui n’avait pas de famille en Angleterre et qui restait donc seule, faute de moyens pour retourner en Argentine voir les siens. Ainsi donc Noël était dans quelques semaines, et je n’avais pas chômé. Linda, mon employée à l’accueil, s’occupait des inscriptions et de la mise à jour des cartes d’abonnement des clients fidèles. Je passais derrière le comptoir, et pris la liste du planning pour voir combien de personnes seraient présentes au cours de Karaté à présent que les maladies hivernales commençaient à frapper, causant pas mal d’absentéisme qui ne se laissait toutefois pas ressentir vu le nombre de nouveaux arrivants.

« Dix-huit personnes ? OK, n’en accepte pas plus, ça devient difficile quand il y a trop de monde. Je vais faire un tour du côté des appareils de muscu’ temps que le cours n’a pas commencé pour voir s’il y a quelqu’un qui a besoin d’aide. Tu m’appelles s’il y a un problème ? » Lui demandais-je.

« Chef, oui chef ! » Me répondit-elle en faisant un salut militaire qui me fit doucement rire.

Je m’éclipsai pour me rendre dans la vaste salle de musculation, et aperçus une jeune femme qui faisait ses abdominaux trop rapidement sur un tapis de gym, et pas suffisamment bien. M’approchant d’elle, je lui souris avec gentillesse et énergie, et lui dis :

« Mary, ouvre tes coudes et mets plutôt tes mains comme ça. Tu tireras moins sur tes cervicales. Attends, ne bouge pas. »


Je m’éloignais un instant et revins avec un ballon de gymnastique que je plaçais entre le tapis et le bas de son dos.

« Bien, maintenant tu vas reprendre tes abdos en descendant le plus possible pour écraser le ballon. Quand tu remontes, ne te redresse pas complètement. Il ne doit pas bouger. Prends le temps de bien inspirer en descendant, et de bien expirer en remontant. Ça marche ? Appelle-moi si tu en as besoin. » Dis-je à la jeune femme ravie par mes conseils.

J’aidais ensuite un homme entre deux âges à mieux se positionner pour faire ses pompes, et me dirigeai ensuite vers une femme qui souhaitait perdre ses kilos de grossesse à faire son gainage. Je la fis rire en lui faisant remarquer qu’elle trichait. Tenir vingt-cinq secondes, ça n’était pas assez. Lui assurant que j’étais confiant sur le fait qu’elle pouvait en faire au moins dix de plus, je comptais avec elle en lançant le chronomètre sur ma montre, puis lui fit faire des gainages latéraux avec le même timing pour parfaire l’exercice. Soudain, j’aperçus au loin d’une de mes plus fidèles clientes, Lola. Très sportive, la jeune femme venait pour le cours d’arts martiaux qui allait débuter. Remarquant qu’elle était tout autant légèrement en retard que moi, je la saluai de la main et me dirigeai vers elle pour lui faire la bise et lui dire :

« Salut ma belle, comment vas-tu ? Les autres sont déjà arrivés, tu peux aller dans la salle quand tu te seras changée. J’ai un truc à finir et je vous rejoins de suite. »

Remarquant qu’il était déjà dix-huit heures cinq, je retournai à l’accueil et pris le téléphone pour appeler mon fournisseur et commander deux nouveaux punchings ball ainsi que des altères, leur nombre devenant insuffisant vu le monde qui fréquentait le dojo. Une fois que tout fut mis en place et la commande passée, je me dirigeai vers la salle de Karaté. Passant devant les vestiaires des femmes, ce fut toutefois la voix que je reconnus comme étant celle de Lola qui attira mon attention. Je n’étais pas quelqu’un de curieux, non, au contraire j’estimais que nous avions tous droit de posséder notre jardin secret. Mais un mot terrible n’échappa pas à mes oreilles.

Leucémie ?

_________________

If I talk to you, i will fall in love all over it.
« Restless in dreams, love carved in stone, This rhapsody of life, in a way, I guess we all know it » ©️ Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corgi adoré
avatar
Lola Sugg

Age : i don’t know bout you, but i’m feeling twenty-two !
Métier : elle étudie en fac de commerce, l'administration et le marketing plus précisément. sinon, elle n'a pas besoin de bosser, ayant papa et maman sugg pour subvenir au moindre de ses désirs. enfin, elle les menace plutôt de quitter la fac si elle a pas une certaine somme, chaque semaine, sur son compte.
Statut civil : coeur de pierre
Selfie :
Messages : 172
Quartier : woodingdean, tu habites toujours chez papa maman. t'es trop une crevarde pour payer tes courses sois-même.
Plaisir coupable : les fringues très très très [...] chères.
Info en vrac : ▲ lola est une grande fan de la saga harry potter. elle connaît tout sur tout. ▲ elle est bilingue, parlant l'anglais et le français parfaitement. d'ailleurs, vous l'entendrez beaucoup jurer dans la langue de molière. ▲ elle boit toujours une tasse de thé avant d'aller au lit. même si elle est bourrée. ▲ elle ne sait pas vivre sans musique. elle a des goûts très éclectiques sur le sujet, même si son chanteur favori est ed sheeran et son groupe préféré les imagine dragons. ▲ spotify all the way. ▲ elle a un ego surdimensionné, elle a une très haute estime de soit ▲ on lui a déjà proposé plusieurs fois d'être mannequin, mais elle a refusé. les donuts, c'est la vie. ▲ sa fête favorite de l'année est noël. d'ailleurs, selon elle, santa claus existe vraiment. et elle adore les pubs coca-cola pendant cette période de l'année. ▲ le dimanche, sauf si elle sort, elle reste dans son pyjama, à manger des saletés en regardant netflix. ▲ son anniversaire et celui de noah étant très proche, ils le fêtent chaque fois ensemble, à la même date, le 4 décembre, au chalet. ▲ lola est dans toutes sortes de drogues. mais elle consomme quand même plus le joint qu'autre chose. ▲ elle peut danser n'importe où et à n'importe quelle heure. ça lui vient, comme ça. ▲ elle adore manger des jelly bellys. ▲ son eau préférée est la fiji. ▲ elle a fait le tour du monde, quand elle avait 12 ans. elle a vu les plus beaux paysages qui puissent exister. ▲ elle connait "love myself" de justin bieber par coeur. ▲ elle ne dit jamais bonjour à ses parents, elle préfère son chat british longhair, duchesse. ▲ lola est quelqu'un de "m'as-tu-vu". elle met toujours les fringues les plus courtes, les plus sexys, les plus brillantes et elle fait du bruit. elle veut qu'on la remarque. ▲
Pseudo : clem. (clémence)
Avatar : taylor marie hill.
Crédit : sheepirl. (a) bat'phanie (s)
Disponibilité RP : 0/5, sorry buddy.

MessageSujet: Re: La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler l'essentiel [Lola]   Mar 28 Nov - 13:57


damien & lola

la maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler l'essentiel


« allez, lola. encore un peu d'efforts. » tu sentais les gouttes de sueur perler sur ton visage. la mâchoire crispée. aujourd'hui, avant ton cours de karaté -sport que tu pratiquais depuis l'âge depuis 6 ans, d'où la ceinture marron qui ornait ton kimono- tu avais prévu une séance de crossfit. un gilet lesté de 10kg sur ton corps, tu faisais des tractions sur une barre. mais clairement, tu avais du mal. en tant normal, avec ton entrainement quasi quotidien, tu réussissais tes exercices avec facilité. aujourd'hui, après ta première séance de squats, tu avais eu l'impression d'avoir fait du sport pendant 3 heures et demi. 50 tractions. tu lâchais la barre, n'en pouvant plus. tu jetais à terre ton gilet, pesant sur ton corps qui devenait maintenant de plus en plus frêle. tu prenais celui de 5kg, à la place. ta playlist spotify "beast mode on" dans tes oreilles, tu commençais à faire des tractions sur les anneaux. « putain, lol. bouge ton cul, c'est pas comme ça que tu battras la maladie. » juste à ce moment-là, la chanson 'till i collapse d'eminem retentissait. inspire doucement. expire doucement. stop. tu t'épuisais, pour rien. en plus, tu devais garder des forces pour le karaté. et tout le monde allait se douter de quelque chose, si tu n'étais pas à la hauteur. surtout damien, lui qui te savait si sportive et battante. en parlant du loup... tu le voyais s'approcher, tout sourire. tu enlevais le gilet avant de lui faire la bise, l'air de rien. « what's up ? », lui dis-tu, en regardant ta montre. « merde, j'avais pas vu l'heure. je range mes affaires et je file. » petit signe pour lui dire à tout de suite avant de te diriger vers les vestiaires. tu faisais ton code pour enlever le cadenas avant de te déshabiller et de mettre ta brassière à l'intérieur. tu allais vite rafraichir ton visage au lavabo et remplir ta gourde, avant de mettre ton pantalon de kimono. ton petit rituel que tu avais avant chaque cours que tu prenais au dojo. sauf que d'habitude, ton portable ne sonnait pas. les sourcils froncés, tu regardais qui te dérangeait. « maman, évidemment. » tu décrochais. après tout, ça faisait 5 jours qu'elle ne t'avait plus vu, trainant ici et là. « oui maman, qu'est-ce qu'il y a ? où j'suis ? mais depuis quand t'en as quelque chose à foutre ? comme d'habitude, avec autumn, no et dale. oui, je continue mon sport, maman, je suis à la salle là, je vais bientôt devoir raccrocher. » tu prenais une grande inspiration, tu sentais la pression monter en toi. tu calais ton téléphone entre ton oreille et ton épaule, pour tenter de mettre ta veste de kimono. « putain, maman, je suis au courant que j'ai une leucémie ! de un, t'as plus aucune leçon à me donner. de deux, cette foutue maladie m'empêchera pas de continuer ma vie. de trois, fous-moi la paix. » et tu lui raccrochais au nez. sous ses airs de bonne mère, elle t'énervait profondément. tu nouais rapidement ta ceinture marron autour de ta taille avant de te diriger vers le dojo, tête baissée. sauf que t'as foncé dans quelqu'un, à la sortie du vestiaire. « damien ? » ta respiration se faisait de plus en plus rapide. tes yeux s'agrandissaient, en le regardant, te regarder. « depuis combien de temps t'es là ? » tu espérais, tout au fond de toi, qu'il n'avait rien entendu de ta conversation avec ta mère.
AVENGEDINCHAINS


Spoiler:
 

_________________
until i collapse
cause sometimes you just feel tired, feel weak, and when you feel weak, you feel like you wanna just give up, ▬ but you gotta search within you and gotta find that inner strength, and just pull that shit out of you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corgi adoré
avatar
Damien Orseman

Age : 33 ans
Métier : Professeur d'arts martiaux
Statut civil : Célibataire
Selfie :
Messages : 102
Quartier : Preston Park
Plaisir coupable : J'avoue tout : le chocolat
Info en vrac : Allons à l'essentiel : pour soigner ma mère et payer le loyer et autres charges, j'ai été dans ma jeunesse dealeur de drogues - auxquelles je n'ai pratiquement jamais touché. J'ai fais trois ans de prison, et, à la sortie, ai ouvert mon propre dojo où je donne des cours de Karaté et de Viet Vo Dao. J'exerce à présent depuis plus de quatre ans, et mène une vie des plus saines avec mes deux petits chiens. Ma vie sociale est très riche, mais j'essaie surtout depuis quelques temps de trouver l'amour avec un grand A pour combler ce vide affectif que je ressens. J'ai beau être très entouré, je suis toujours en manque d'affection !
Avatar : Nick Bateman
Crédit : Moi-même
Disponibilité RP : Disponible

MessageSujet: Re: La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler l'essentiel [Lola]   Mar 28 Nov - 19:45

La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler l'essentiel.
Lola & Damien


Je fus légèrement surpris lorsque la porte des vestiaires s’ouvrit brusquement, avec humeur. Depuis combien de temps étais-je là, m’avait-elle demandé ? Je lâchais un léger soupir et passais ma main sur ma nuque, embarrassé. Mentir, ça n’était pas mon truc. Je craignais sa réaction si je venais à lui apprendre que je l’avais entendue parler de cette maladie que je n’aurais jamais soupçonnée chez elle. D’un autre côté, je n’avais pas été curieux, j’étais simplement passé là, au mauvais endroit, au mauvais moment. Le ton montant de sa voix avait fait le reste. Alors je préférais jouer la carte de l’honnêteté, en espérant que je n’attirerai pas les foudres de la jeune femme que j’appréciais sincèrement, mais qui avait un caractère de dragonne Magyar à Pointes. Oui, je suis un fana d’Harry Potter à mes heures perdues. Je lâchais un soupir, et lui dis avec mon habituelle douceur :

« Non, je passais par là mais tu parlais fort, je n’ai pas pu m’empêcher d’entendre ta… problématique. »

Je passais mon bras autour de ses épaules pour l’entraîner avec moi vers un banc isolé, et lui dis en nous asseyant :

« Ecoute, j’ai compris bien malgré moi, je t’assure, que tu es malade. Mais je sais aussi que, tout comme moi, tu as le sport dans la peau. Te dire d’arrêter, ça serait stupide et tu ne m’écouteras pas. Bien que je ne sois que ton entraîneur et que je n’ai pas fait d’études de médecine, j’ai appris suffisamment de choses dans la vie pour pouvoir te proposer au moins de moduler nos cours. Tu feras la même chose que les autres, mais en moins intensif. Si tu te sens fatiguée, tu stoppes un peu, et quand tu le sens, tu reviens à l’attaque. Qu’est-ce que tu en dis ? » Lui proposais-je.

Le sport est et a toujours été un excellent médicament. Que ça soit pour des problèmes physiques ou mentaux, il est salvateur et permet de lutter contre la maladie en gardant son corps dans les meilleures dispositions. Je l’avais bien vu avec ma propre mère. Faire des exercices de Karaté quand on a Parkinson avait réduit de moitié ses tremblements et dans l’avancement du stade de la maladie. Aujourd’hui malheureusement il ne restait plus grand-chose à faire, mais j’insistais. Je perdurais à lui faire faire quelques enchaînements simples pour stimuler sa mémoire et lutter également contre Alzheimer, donc, et pour mobiliser ses muscles. Si, au départ, elle ne parvenait pas à plier ses mains pour donner un coup de poing, aujourd’hui c’était chose considérée comme étant faite. Mais l’aider à avancer contre sa maladie me faisait également le plus grand bien. C’est un bénéfice secondaire, comme on appelle ça. J’avais l’impression de gommer mes quelques années de deals illégaux et d’emprisonnement pour devenir quelqu’un de meilleur, même si, au fond, mes actions n’avaient toujours été tournées que vers un plus grand pour le seul entourage que constituait ma mère. Bon, bien sûr je l’avais fait un peu pour moi aussi, afin de gagner de l’argent pour construire mon Dojo et de pouvoir y travailler en m’assurant que certains mois difficiles seraient compensés par tous l’argent que j’avais obtenu par le passé.

Me redressant, j’offris un doux sourire à Lola et lui dis :

« Bien, assez parlé. Et assez retardé les autres. On va en cours ? Je veillerai sur toi, et promis : ne t’en fais pas, ton secret sera bien gardé. Je ne suis pas du genre à raconter la vie des autres, contre ou de leur plein gré. Je considère que cela appartient à la sphère privée, surtout la maladie. »

Prenant la direction du cours, je m’éloignais de Lola avant de l’interpeller :

« Tu sais quoi ? Commence les échauffements. Je te mets à la tête du groupe. Je file m’habiller, je suis méga à la bourre. »

Sachant qu’elle se sentirait heureuse d’être ainsi mise en avant, je fonçais dans le vestiaire, enfilai mon pantalon de kimono et couru, veste et ceinture à la main, vers la salle de Karaté dans laquelle je pénétrai. Attisant les regards sulfureux des femmes présentent dans la salle par ma tenue torse-nu, je m’excusai en enfilant ma veste :

« Je vous demande pardon Mesdames, on finira légèrement en retard pour pouvoir faire l’heure entière. Merci à Lola pour m’avoir remplacé, je prends le relai à présent. Allez, on fait une rotation de la tête, sans faire craquer les cervicales. On y va tout doux. » Leur dis-je en effectuant mon exercice tout en nouant de ce nœud spécial ma ceinture noire aux dix Dans brodés dessus.




Spoiler:
 

_________________

If I talk to you, i will fall in love all over it.
« Restless in dreams, love carved in stone, This rhapsody of life, in a way, I guess we all know it » ©️ Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler l'essentiel [Lola]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La maladie est un avertissement qui nous est donné pour nous rappeler l'essentiel [Lola]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JFJ 2011, nous vous sollicitons
» Regroupons-nous pour être fort ! (liste selon les serveurs)
» De la grande musique pour nous les gnomes
» Dans la vie il y a ceux qui nous font croire qu'ils seront toujours là pour nous, et il y a ceux qui nous le prouve. ► JBN
» N'importe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bright Lights ::  :: Preston Park-
Sauter vers: